Chargement...
 

Colloque CFIES'2019

Pour importer le texte complet de la présentation dans sa dernière version:


Résumé. Depuis sa mise au point dans les années 1930, le paradigme des tests sur hypothèses nulles (TSHN) a fait l’objet de controverses récurrentes. La dernière provient de la non-reproductibilité démontrée d’un grand nombre, voire d'une large majorité! d’études en sciences humaines, sociales et de la santé. Plusieurs ont vu dans ce fait des failles logiques rédhibitoires aux TSHN.

Après de longues consultations commencées en 2016, l’American Statistical Association (ASA) a fini par définir en mars 2019 les paramètres d’une nouvelle pratique des TSHN pour remédier quelque peu à la situation. Même s’ils ne sont pas totalement satisfaisants pour les fins de l’inférence, il n’y a pas d’erreur logique dans le paradigme des TSHN, les problèmes venant plutôt de l’institution scientifique elle-même qui incite aux tricheries de toutes sortes.

Nous mentionnerons les recommandations radicales de l’ASA, et ses nouvelles prescriptions pour l’utilisation légitime des TSHN. Au passage nous illustrerons la fausseté de la solution préconisée par bon nombre de praticiens de réduire l’erreur de première espèce, comme si c’était la seule en jeu, du α=0,05 conventionnel à α=0,005.

Selon l’ASA, le principal problème cependant réside dans l’enseignement des TSHN, où, justement, on fait trop souvent l’impasse sur l’erreur de seconde espèce, concept crucial pour déterminer les tailles échantillonnales requises pour tenir compte de prescriptions sur les tailles de l’effet requis.

Nous présenterons le paradigme complet de Neyman & Pearson des TSHN, et ce sans les équations qui font toujours problème dans notre enseignement du sujet. Nous montrerons comment présenter ce sujet en se fondant, dès les premières présentations de l’analyse des données, sur la rareté des réalisations d’événements incertains, et sur la pratique des parieurs en présence d’incertitude.

Pour la motivation de nos étudiants qui est sans cesse à ranimer, nous préconisons d'articuler nos cours sur l'histoire de la statistique (qui touche à toute l'histoire...), et sur l'insertion dans nos cours de courtes capsules issues des applications omniprésentes de la statistique dans tous les secteurs de la société et présentées dans les médias. Ces capsules sont toujours très bien reçues des étudiants.On peut en formuler tous les jours... Elles sont accessibles ici:


Mots-clés. Fisher, Neyman-Pearson, tests statistiques sur hypothèses nulles (TSHN), directives de l’ASA, nouvelles pratiques, rareté, puissance, taille de l’effet.